PULIGNY-MONTRACHET, le paradis blanc

Unanimement célébré pour ses vins blancs, le village de Puligny fut, paradoxalement, planté essentiellement de pinot noir jusqu’au siècle dernier. Sa reconversion au chardonnay n’est intervenue qu’au cours de l’entre-deux-guerres et cela bien que le nom de Montrachet ait été accolé au nom du village dès 1878.
Cette vocation pour les blancs apparaît largement fondée, même si une poignée de vins rouges continuent de défendre la cause du pinot. L’essor de cette commune provient principalement du vin et ce, depuis le XVe siècle.

LES VINS DE PULIGNY-MONTRACHET

Situation géographique

Le vignoble de Puligny-Montrachet couvre 214 ha de superficie délimitée en appellation communale dont une centaine d’hectares classés en Premiers Crus avec 17 climats. Le vignoble a obtenu son AOC en 1937 et ne compte pas moins de quatre Grands Crus dont 2 exclusivement sur sa commune, le Chevalier-Montrachet comme celui de Joseph Colin et le Bienvenues-Bâtard-Montrachet. Quant aux deux autres le Montrachet et le Bâtard-Montrachet, il les partage avec Chassagne-Montrachet.  Enclavé entre Meursault au nord, Saint-Aubin à l’ouest et Chassagne au sud, Puligny-Montrachet forme un presque carré dont la pente est en grande partie versée ouest-est. Il constitue un véritable jardin d’Eden pour le chardonnay ; pas le moindre arpent qui ne puisse produire un blanc de haut niveau. Les vignes protégées de tous les excès climatiques par les deux petites montagnes, le Mont Rachet et la montagne du Châtelet de Montmalin, donnent des raisins à la maturation équilibrée et régulière.

Le terroir de Puligny-Montrachet

Il composé majoritairement de marnes calcaires et de sols argilo-calcaires nous livre des vins blancs racés, élégants, d’une grande finesse, présentant naturellement une belle tension qui les destine à une longue garde.  Parés d’une belle robe dorée, brillante, aux reflets verts dans leur jeunesse, les vins de Puligny-Montrachet offrent une magnifique expression aromatique marquée par des senteurs florales d’aubépine, d’acacia, de fleurs de tilleul, de citronnelle, tel le Puligny-Montrachet 2020, cuvée Maizière des Hospices de Dijon. L’âge venant des notes d’agrumes, de noisette, de pâte d’amande et de miel viennent compléter le bouquet comme le Puligny-Montrachet Premier Cru Champs Gains 2014 . A ce bouquet déjà très complexe, viennent s’ajouter quelques touches boisées et vanillées. En bouche, on retrouve des arômes lactiques de beurre, de croissant chaud mais aussi de fruits comme la poire ou la pomme. Harmonieux au palais, les vins de Puligny-Montrachet sont dotés d’une concentration et d’une persistance remarquables. Goûtez le Puligny-Montrachet Premier Cru les Folatières 2017 du Domaine de Montille pour vous en assurer. Ces vins à la renommée mondiale, sont de véritables objets de luxe faits pour accompagner les repas les plus prestigieux. Le président américain, Thomas Jefferson considérait déjà le vin de Puligny comme le meilleur vin au monde mais c’est le grand Alexandre Dumas qui lui fit le plus bel et le plus respectueux des hommages : « Les vins de Puligny doivent être bus à genoux et tête découverte. ».

Les rouges de Puligny-Montrachet

On les connaît peu mais il subsiste quelques rouges très intéressants sur le finage de Puligny-Montrachet. Le premier est un vin d’altitude, le Blagny qui peut être attractif et gourmand, plaisant à boire jeune pour ses accents de fruits rouges. Le second est une rareté et s’épanouit de manière fort confidentielle dans un Premier Cru : le Cailleret au nord du climat.

En flânant dans cette bourgade pleine de charme où l’amour du vin règne partout, vous découvrirez la place des marronniers et ses magnifiques maisons bourgeoises comme celle qui abrite le très réputé hôtel le Montrachet et son restaurant gastronomique à la cuisine raffinée qui vous fera fondre de plaisir. Pour les plus sportifs, de nombreux chemins balisés permettent d’apprécier la beauté des paysages.

preloader